Yangambi : Quand la restauration rime avec l’amélioration des conditions de vie de population

Posted by

Kalonji, T-P.

La croissance démographique, la pauvreté et le besoin croissant en énergie figurent parmi les principales causes de la perte du couvert forestier en Afrique. Chaque année, le continent perd plus de 2 millions d’hectares de forêt. La production de charbon de bois, de bois de chauffe et l’aménagement de l’espace pour des activités agricoles, figurent parmi les causes de cette déforestation. Cette perte du couvert forestier entraîne avec elle aussi la dégradation ou l’appauvrissement du sol, rendant ainsi difficile toute activité agricole.

Source link: Yangambi : Quand la restauration rime avec l’amélioration des conditions de vie de population


Back to top

Sign up to our monthly newsletter

Connect with us